Tâche 5 : La théorie des barrières génétiques

Pour donner un cadre à l’interprétation des données issues des autres tâches du projet, des modèles et prédictions théoriques sont nécessaires. Un modèle d’introgression adaptative est construit pour simuler l'introgression, à la suite d’un contact secondaire, d'un allèle favorable d'un fond génétique natif vers un fond génétique receveur ayant divergé en allopatrie. Un programme de simulation a été mis au point pour représenter la divergence de 2 sous-populations en allopatrie. Le modèle suppose un certain nombre de traits phénotypiques sous sélection stabilisante, la valeur optimale de certains traits pouvant différer entre populations (sélection locale). Par ailleurs, d'autres travaux sont en cours pour explorer les mécanismes de couplage entre clines d'incompatibilités endogènes et clines d'adaptation locale en parapatrie.