Tâche 2 : Identifier les îlots génomiques de différenciation et les vallées d’introgression

Pour identifier les régions génomiques porteuses d’incompatibilités génétiques entre les deux espèces, des analyses de distorsions de ségrégations observées à la suite de croisements hybrides de seconde génération sont proposées. Trois paires d’espèces sont étudiées: Ciona intestinalis type A et C. intestinalis type B, Crassostrea gigas et C. angulata, Mytilus edulis et M. galloprovincialis. Les résultats de croisements expérimentaux entre espèces (croisements hétérospécifiques) sont comparés aux résultats des croisements réalisés au sein des deux espèces cibles (croisements homo-spécifiques en utilisant des banques Rad-Seq construites avec les descendants et leurs géniteurs.